Le Noël des terriers d’Ecosse d’Ile-de-France – 18 décembre 2011

Malgré des routes verglacées entraînant quelques retards et défections, une soixantaine d’amateurs de terriers d’Ecosse se sont rassemblés, ce dimanche 18 décembre 2011, dans la grande salle Opéra-Voltaire du restaurant « Au week-end », autour de trente de nos vedettes, 14 Scottish, 11 westies, 3 Cairn et 2 Dandie Dinmont.

Un buffet d’accueil a permis aux arrivants transis de se réchauffer un peu et, en même temps que les chiens faisaient connaissance, de commencer les échanges entre humains.

Puis, les propriétaires concernés ont dû sacrifier au traditionnel devoir de remplir les feuilles du test de comportement avant de conduire leurs terriers auprès du Docteur-vétérinaire pour contrôle de leur identification et de leur état de santé. Il est à noter que pratiquement tous les maîtres des terriers inscrits pour la confirmation avaient téléchargé et complété le document nécessaire.

Ce n’est qu’après ces formalités obligatoires que Jean-Michel Monseau, secondé par son épouse, Brigitte, a pu commencer à toiser et à examiner les 14 candidats à la confirmation, dont 2 à titre initial. Puis Emmanuelle Leclercq a pu constituer un premier groupe de 7 terriers d’Ecosse pour les exercices de maniabilité, de comportement, de sociabilité, de « bruit insolite » du test de comportement.

Au-delà des exercices du test de comportement, tous les terriers présents ont montré qu’ils avaient bon caractère, qu’ils étaient bien éduqués et qu’ils connaissaient, sur le bout des pattes, les règles de la cohabitation canine et humaine. Comme toujours aussi, nos terriers ont assisté au repas, très discrètement, sous les tables ou les chaises, espérant tout de même quelques offrandes… Le dessert s’étant un peu fait attendre, Emmanuelle Leclercq a pris l’initiative d’aider le maître d’hôtel à servir les invités, vite rejointe par deux adjoints, Maxime, 7 ans et demi, et sa sœur Emma, 4 ans.

Après le déjeuner, Jean-Michel et Brigitte Monseau ont repris leurs tâches d’examen de confirmation et Emmanuelle Leclercq les exercices du test de comportement avec un second groupe de 8 chiens.

Pendant ce temps, quelques terriers qui avaient déjà passé leurs examens ou qui étaient simplement venus rencontrer des copains se sont essayés à l’agility ; mais il faut bien reconnaître que ce sont les maîtres qui ont le mieux réussis à sauter les haies et contourner les poteaux, à l’exception d’une petite Cairn qui n’avait peur de rien, pas même de la longue et sombre chaussette !!!

Malheureusement, Ruth O’Connor, retenue auprès d’une de ses Scottish qui avait dû subir une césarienne pour mettre bas, n’a pas pu venir pour prodiguer ses conseils de toilettage et de présentation en exposition : de très nombreux participants ont été très déçus, bien que comprenant parfaitement que sa place était auprès de sa chienne et de ses petits.

Enfin, le Père Noël a fait son apparition, conduit par ses 3 rennes blancs qu’Emma, future délguée, avait aidés à se parer et trainant son chariot chargé de paquets pour les terriers candidats à la confirmation ou au test de comportement. Sous les applaudissements, le Père Noël, avec beaucoup de gentillesse, a posé pour les photos traditionnelles avant de remettre son paquet-cadeau (écossais !) à chaque terrier concerné.

Comme lors de toutes les réunions amicales, l’ambiance a été, de bout en bout, joyeuse et chaleureuse et les maîtres comme les terriers méritent de vifs remerciements. Tout comme Jean-Michel Monseau et sa souriante épouse-secrétaire qui ont toisé, palpé, examiné avec douceur et patience les 14 terriers candidats à la confirmation et Emmanuelle Leclercq qui, dans la gaité mais avec sérieux, et avec l’aide de Maxime, futur testeur très certainement, a observé le comportement de nos 15 candidats qui se sont tous montrés exemplaires.

Annie Dechezelles