Toilettage


Le toilettge du CAIRN par Hervé FONTAINE

 

Le toilettage du Cairn est très subjectif, mais, dans tous les cas, il faut préserver l’aspect rustique et ébouriffé de ce petit diable.

Il n’existe pas de toilettage modèle car la silhouette du chien peut varier suivant sa construction.

Les règles d’or

  • Mettre en évidence les caractéristiques de ce merveilleux personnage, en particulier son œil vif et pétillant, son caractère effronté et joyeux, chien plein d’allant et de tempérament avec de faux airs de renard, une expression pleine de ruse et de malice.
  • Respecter la fourrure d’un chasseur qui a besoin d’être protégé lors de ses démêlés avec un rat, un renard ou autre vermine et doit subir les assauts du temps : pluie, froidure ou soleil.

En lisant le standard officiel, on relève les termes suivants à propos de la fourrure :
Le poil doit être « résistant aux intempéries», la tête « bien garnie de poils », les yeux pourvus de « sourcils broussailleux», les oreilles ne sont pas « pourvues d’un poil trop abondant ». Les membres sont « couverts d’un poil dur ».
La queue doit être « bien garnie de poils, mais sans panache ».
« Le poil doit être double : le poil de couverture est très abondant, dur sans être grossier, le sous-poil est court, souple et serré. »

Pour toiletter correctement un Cairn, il faut que le poil soit en bonne condition. Cela veut dire qu’en plus de toiletter régulièrement, vous devez donner une nourriture de qualité avec de l’huile en supplément.

Les outils les plus importants sont « l’index et le pouce » ; mais en plus, il est nécessaire d’avoir  une paire de ciseaux droits pour couper autour des pieds, une paire de ciseaux crantés pour enlever de l’épaisseur là où l’épilation pourrait faire un trou, un couteau à épiler (trimmer), un bon coupe-ongle, un peigne à dents larges et un autre à denture fine et pour ménager un peu vos doigts lors de l’épilation, une pierre de toilettage (pierre de lave volcanique ou pierre ponce). Il est utile aussi d’avoir la photo d’un Cairn bien présenté et bien toiletté comme modèle.

Commencez par brosser le poil dans le sens inverse, en travaillant de la queue vers la tête, des jambes jusqu’au corps, du ventre jusque la ligne de dos. Ensuite, il faut refaire cette opération mais, cette fois-ci, dans le sens du poil, en faisant attention de bien enlever tous les nœuds.

Éloignez-vous et regardez l’aspect général du chien. Si les poils donnent l’impression que le chien est trop lourd, employez la pierre de toilettage dans le sens inverse, puis dans le sens du poil. De cette façon vous pouvez éliminer beaucoup de poils morts sans devoir les tirer.

La tête : épilez les poils les plus longs au-dessus du stop, cela donnera plus de définition au stop et permettra aux poils de la tête de tomber vers l’avant sans se coucher, ce qui cacherait les yeux. Retirez tous les longs poils sur le côté de la tête pour donner une forme arrondie.

Les oreilles : elles doivent être épilées en partant de la pointe jusqu’au tiers de l’oreille en laissant juste les poils courts donnant ainsi l’aspect du velours. Il faut aussi épiler tous les poils à l’intérieur de l’oreille. N’employez pas de ciseaux ou de tondeuse afin de ne pas épaissir les poils ce qui les rendraient beaucoup plus difficile à travailler dans le futur. Il est tellement plus simple de faire ce travail avec le pouce et l’index !

Le cou : retirez les longs poils mais faites attention à ce que la ligne de cou se fonde bien avec la ligne de dos.

Le corps : la ligne de dos doit être aussi nette que possible : enlevez uniquement les poils qui gênent la ligne du dos. Trop de poils sur la croupe donnent une mauvaise impression. La ligne de dos doit se fondre avec l’implantation de la queue. Les poils sur les côtés ne sont pas un grand problème, mais il ne faut pas en laisser de trop sur les coudes. Les poils du corps doivent se confondre sans relief ni creux en arrivant aux coudes.

Membres antérieurs : retirez les poils en en laissant plus en haut qu’en bas. Respectez la forme du muscle d’épaule.  

Membres postérieurs : retirez les poils qui contrarient la ligne du grasset, mais il ne faut pas enlever trop de poils.

La queue : dans l’absolu, elle doit être travaillée uniquement à la main. Enlevez tous les poils qui donnent l’impression d’un drapeau et travaillez la queue pour obtenir la forme d’une carotte. Faites attention de ne pas trop retirer de poils à la fois sur la pointe de la queue car cela risque de faire mal au chien.

Les pieds : c’est ici uniquement que vous pouvez utiliser les ciseaux droits : coupez tout autour afin de donner un aspect soigné et net. Coupez les ongles avec un coupe-ongle prévu pour ce travail.

Pour épiler votre chien, tirez sur peu de poils à la fois. Arrêtez souvent pour regarder l’aspect général et définir au mieux les endroits où il faut encore enlever de l’épaisseur.

Il peut arriver que le pelage ne soit pas en bonne condition, en particulier chez une chienne après une mise bas, un chien dont l’entretien a été longtemps négligé, un jeune sujet en cours d’évolution ou encore après une maladie ou un accident.

Il est nécessaire de « trimer » la fourrure dans son ensemble afin de permettre au poil de pousser correctement et de façon uniforme sur toutes les parties du corps. Les meilleurs outils restent le pouce et l’index mais vous pouvez utiliser un couteau à trimer en faisant bien attention de tirer le poil et non de le couper.
Il faudra attendre 4 à 6 mois avant que le pelage soit de nouveau correct et de bonne longueur.

Certains affirment qu’il ne faut pas utiliser de ciseaux pour la toilette du Cairn ; dans l’absolu, ils ont raison mais il ne faut pas que cette opération devienne une torture !
Il y a des parties du corps sensibles, en particulier autour des yeux, aux entrecuisses et sous le ventre où, là, il est conseillé d’utiliser les ciseaux droits ou crantés.
Un chien âgé supporte mal l’épilation à certains endroits et l’utilisation des ciseaux crantés soulage les contraintes de son toilettage.