Le Scottish terrier

Caractéristiques générales : c’est un petit chien trapu et compact, très agile malgré ses courtes pattes. Il porte une robe noire, froment ou bringée dont le sous-poil court et doux est recouvert d’un poil dense, rêche et dur le protégeant des intempéries. Son museau long et carré, son œil vif et enfoncé, ses petites oreilles dressées et son amusante barbiche lui donnent une allure cocasse et joviale. Il ne faut cependant pas se fier aux apparences. Sous des airs affables et débonnaires, il est en fait d’une parfaite indifférence à l’égard des étrangers. En revanche, il adore ses maîtres et leurs enfants. Ainsi, ce chasseur émérite, autrefois employé pour débusquer le petit gibier, se révèle également un parfait compagnon, enjoué et intelligent.
Historique : ses ancêtres vivaient, au début du XVIIIème siècle, sur les hauts plateaux du nord de l’Ecosse. Pendant longtemps, l’appellation « scottish terrier » a désigné tous les terriers « bas sur pattes » de cette région, dont la morphologie différait quelque peu de celle du chien que nous connaissons aujourd’hui. Après avoir rencontré un vif succès en Angleterre, il a vu sa notoriété s’étendre à de nombreux autres pays.

Conseils d’éducation : chien fier et indépendant, il ne sera facile à vivre que si on lui donne une éducation rigoureuse. Le maître ne doit tolérer aucune rébellion de la part de cet animal naturellement peu enclin à l’obéissance.

Conseils d’alimentation : une ration journalière d’environ 350 g est conseillée pour un chien adulte. Il faut, en la matière, suivre les conseils de l’éleveur ou du vétérinaire sans jamais changer brusquement le régime.
Conseils en ville : il s’adapte aisément à la vie urbaine. Toutefois, s’il habite en apparemment, il sera bon de lui offrir de longues promenades. La tenue en laisse est, par ailleurs, recommandée.

En savoir plus