Toilettage

 

Le toilettage du WEST HIGHLAND WHITE TERRIER  par Rita de TAUZIA

Bien que rustique, ce petit clown pétillant a un toilettage assez sophistiqué. Pour le réaliser et l’apprécier, un sens artistique sera nécessaire.

Habituez-le tout petit à être manipulé.

Beaucoup pensent que ce n’est pas la peine de peigner un chiot âgé de 3 mois, car il n’a pas encore de nœuds. En fait, à cet âge, il ne s’agit pas d’enlever les nœuds, mais de l’habituer à se faire peigner et même de lui faire prendre goût à ça. Si chaque séance est agréable et que vous la faites suivre d’un câlin et pourquoi pas d’une friandise, votre petit écossais va aimer se faire coiffer. Et comme il est doté d’une bonne mémoire, il ne manquera pas de vous solliciter si un jour vous oubliez de le coiffer et donc de lui donner sa petite récompense. Si au contraire, vous ne l’attrapez qu’une fois par mois et qu’à chaque fois il passe un sale quart d’heure, voire demi-heure, il risque d’aller se cacher quand il vous verra prendre le peigne.
Son premier toilettage se fera  autour de 4 ou 5 mois et devra être renouvelé tout les 2 à 3 mois.

LE BROSSAGE qui est la phase la plus importante de l’entretien du westie.

Pour commencer, brosser soigneusement avec une carde souple l’ensemble de la fourrure en insistant sur les pattes et terminer avec un peigne pour vous assurez qu’il ne reste pas de nœuds.
Contrairement à la plupart des chiens, les terriers d’Ecosse ne perdent pas de poil de couverture. Par contre, ils perdent du sous poil à la fin du printemps et cela occasionne beaucoup de bourres et de nœuds. D’où, la nécessité de les peigner régulièrement. Une fois toute cette bourre enlevée, l’aspect du poil est bien plus lisse et brillant.
Peigner soigneusement et régulièrement son animal permet de repérer d’éventuels parasites de la peau, des rougeurs, des irritations ou des croutes, avant que le problème ne prenne de l’ampleur et devienne difficile à traiter. Sachez en effet que les affections dermatologiques sont beaucoup plus fréquentes si le chien n’est pas entretenu. L’aine et les aisselles sont des régions de prédilection des nœuds, mais aussi celles des malassezia, champignons auquel les westies sont particulièrement sensibles. La présence de nœuds dans cette région va donc favoriser leurs développements.

L’EPILATION

Un bon nombre des westies sont tondus. Dans ce cas, le poil se dénature, ondule et devient poreux.
Préférez l’épilation, votre chien gardera son poil dur et il sera beaucoup moins salissant.

L’épilation sera réalisée avec un couteau à épiler, ou le pouce et l’index, mais la technique prend des mois pour s’acquérir et des années pour être maitrisée. Au début, si vous n’êtes pas un expert, préférez le pouce et l’index en vous aidant d’une pierre de lave, ce qui vous évitera de casser le poil.

Le mieux est de commencer par l’encolure juste derrière la ligne rejoignant les deux oreilles, le poil doit être très court juste derrière la tête et graduellement plus long sur l’encolure, pour être plus long au niveau des omoplates et devenir ensuite plus court sur le dos. En même temps, il faut dégrader sur les cotés de l’encolure de manière à obtenir un poil très court sur le plat de l’épaule. Faire attention de bien dégrader les zones très courtes avec les zones plus longues sans démarcation nette. Laissez des poils plus longs entre le cou et le dos, au niveau du garrot, pour ne pas casser la sortie d’encolure.
Epiler le dos afin d’obtenir une bonne ligne de dessus.
Sur les flancs il faut garder le poil court, tout en dégradant vers le dessous de la poitrine, où la robe doit être longue, sans tomber au sol.
Epiler l’arrière main en laissant suffisamment de poil pour que celle-ci paraisse puissante.
L’épilation du poil des fesses est plus douloureux. Si le chien se débat trop, utiliser les ciseaux à désépaissir. Le but est d’obtenir un bel arrondi des fesses, en continuité avec la ligne de dos.
Ne pas trop marquer l’angulation du jarret.
Les pattes avant doivent ressembler à des manchons bien cylindriques. On peut les sculpter aux ciseaux ou épiler légèrement tous les poils hirsutes.
Couper le poil autour des pieds et sous les soles et couper les ongles sans oublier l’inusable ergot.
Egaliser la robe avec des ciseaux droits.

LE POITRAIL

Tondre le poitrail jusqu’au pli du coude. Ne pas laisser de bavette disgracieuse pendre devant les pattes avant.
La partie épilée du cou et des épaules et la partie tondue du poitrail sera dégrader avec des ciseaux à désépaissir pour éviter une démarcation.

LA QUEUE

Le toilettage se fait en quatre étapes: la face avant, les côtés, la face arrière et la pointe, jusqu’à l’obtention d’une belle carotte.

La face avant s’épile de la base à la pointe en cherchant à obtenir un dégradé lisse, plus épais à la base et diminuant progressivement jusqu’à la pointe. Il faut faire attention lorsque vous épilez la région qui se situe à deux ou trois centimètres de la base de la queue. En effet, c’est à ce niveau que se situe la glande supra-caudale. La peau y est plus grasse, le sous-poil moins abondant et le poil de couverture plus dispersé.

Épilez tout ce qui dépasse sur les côtés, du moins tout ce que vous pouvez. Le reste sera coupé aux ciseaux à désépaissir en même temps que la face arrière.

Pour la face arrière, on n’épile rien. On coupe tout à ras aux ciseaux à désépaissir, de l’anus à la pointe de la queue. Préférez les ciseaux droits près de l’anus car un coup de ciseaux à désépaissir au mauvais endroit pourrait faire très mal.

Coupez d’un coup franc aux ciseaux droits tout ce qui dépasse au bout de la queue. Puis faire un cône très pointu aux ciseaux droits. Pensez à laisser quand même trois à quatre millimètres de poils au bout de la queue

LA TETE

La tête est l’apothéose du toilettage du westie. Tout l’art est de lui laisser un air ébouriffé, naturel. Elle se fait en dernier, une fois que le cou est épilé et le poitrail tondu pour bien délimiter les poils de la tête.

Pour démarrer, brossez la tête dans tous les sens en faisant de petits mouvements.  Répéter ce processus sans arrêt durant l’épilation. Il est fortement conseillé d’utiliser un peu de craie en poudre afin d’arracher plus facilement le poil mais faites attention de ne pas en mettre dans les yeux. Il n’y a pas d’endroit particulier pour commencer. Il faut épiler les longs poils un peu partout en changeant d’endroit pour ne pas que le chien s’énerve.
La tête doit être épilée de façon à former une sphère, la partie la plus large se situant au niveau des yeux. Ne laisser pas trop de poil sur les joues. Dégager légèrement autour des yeux pour apprécier l’expression.
Faire l’arrondi sous le menton avec des ciseaux sculpteurs.

LES OREILLES

Tondre le bout des oreilles, recto et verso, avec un geste en allant du bas vers le haut. Dans les manuels, on préconise souvent de tondre le tiers supérieur mais un quart suffit largement. Le but est d’obtenir l’impression que les oreilles sont toutes petites sur une grosse tête. Avec les ciseaux droits, on épointe le bout des oreilles qu’on vient de tondre. II faut laisser une petite frange à l’extérieur des oreilles. Cette frange doit absolument tenir à l’horizontal.

OUTILS NECESSAIRES

Une carde souple
Un peigne en métal avec des dents assez rapprochées d’un coté et plus espacées de l’autre
Des ciseaux droits
Des ciseaux à sculpter
Une tondeuse avec
– une lame de coupe de 1mm pour la petite toilette intime,  le ventre et le bout des oreilles
– une lame de coupe de 3mm pour le poitrail
Un couteau à épiler, appelé aussi « trimmer ».
Une pierre de lave