Faire confirmer son chien

Qu’est ce que la confirmation ?

C’est un examen effectué par un juge ou un expert confirmateur agréé par la Société centrale canine (S.C.C.). Le juge, après avoir vérifié le tatouage ou l’insert (« puce ») du chien, mesure sa taille avec une toise, examine la couleur et la texture de la robe, observe sa démarche, vérifie sa dentition, sa sociabilité… et que le chien est exempt de tous défauts qu’il risquerait de transmettre à sa descendance.

A quoi sert-elle ?

La S.C.C. explique : « L’examen de confirmation a pour but de déterminer si la morphologie d’un chien est bien conforme au type de sa race, de vérifier que ce chien est bien équilibré (ni agressif, ni peureux), de contrôler qu’il n’est pas porteur de l’un des défauts éliminatoires répertoriés dans la liste des points de non confirmation de sa race et donc qu’il peut être autorisé à reproduire. »
La confirmation est donc la clef de la reproduction, c’est le « permis de reproduire » et de pouvoir perpétuer la race. En effet, les chiots ne peuvent être inscrits au LOF que si les deux parents sont confirmés.
Un chien confirmé peut aussi participer aux épreuves de travail.

Age de la confirmation ?

Les terriers d’Ecosse peuvent être confirmés à partir de l’âge de 12 mois révolus.

Où faire confirmer son chien ?

De préférence, lors d’une manifestation organisée par le C.A.T.E. (Club des Amateurs de Terriers d’Ecosse), à l’exception du championnat de France : réunions spécifiques de confirmation, réunions amicales, expositions régionales, nationales ou internationales intégrant une « spéciale terriers d’Ecosse »; dans ce cas, le juge ou l’expert confirmateur, choisi par le club, est un spécialiste des terriers d’Ecosse.

Eventuellement lors d’une exposition nationale ou internationale organisée par les sociétés canines régionales affiliées à la Société centrale canine (S.C.C.).

Il existe 4 types de confirmation, selon la situation du chien :

– la confirmation au titre de la descendance ;
– la confirmation à titre initial ;
– la confirmation au titre du Livre d’attente ;
– la confirmation au titre de l’importation.

Au titre de la descendance :

C’est la procédure la plus courante : le chiot est né en France de deux parents  « de race », c’est-à-dire inscrits au LOF (Livre des origines français) ; un certificat de naissance sur lequel figure sa généalogie sur 3 générations a été délivré au chien. Ce certificat de naissance atteste des origines du chien mais ne constitue pas son pedigree définitif. C’est la confirmation qui permettra au chien d’obtenir son pedigree définitif.

Documents à fournir lors de l’examen : le certificat d’identification (tatouage ou insert), le certificat de naissance du chien et un «FORMULAIRE DE DEMANDE DE CONFIRMATION » (à compléter dans les parties A et B) à télécharger ici.

Si le juge ou l’expert confirmateur déclare le chien « APTE », il complétera le formulaire de demande de confirmation et le certificat de naissance. Pour obtenir le pedigree définitif et donc l’inscription définitive du chien au LOF, le propriétaire du chien devra envoyer ces deux documents à la S.C.C. avec un chèque de 25 € à l’ordre de la S.C.C.

A titre initial :

Lorsque les origines d’un chiot sont inconnues ou lorsque les parents ne sont pas inscrits au LOF, c’est-à-dire lorsqu’un chien n’a pas de certificat de naissance ou que, né à l’étranger, il n’a pas de pedigree, il est néanmoins possible de faire inscrire ce chien au LOF.
Mais la S.C.C. précise que « cette inscription concerne les sujets adultes de très grande qualité dans la race et capables de l’améliorer, mais issus de géniteurs inconnus ou non déclarés à la naissance, ou déclarés et non inscrits, les formalités n’ayant pas été remplies. Ces chiens sont réputés sans ascendance connue et inscrits définitivement au LIVRE DES ORIGINES FRANÇAIS (L.O.F.) avec délivrance du pedigree sans indication de généalogie. »
La confirmation à titre initial n’est toutefois possible que si le LOF est « ouvert » pour la race en question, ce qui est actuellement le cas pour les 5 races de terriers d’Ecosse.

Cette confirmation à titre initial peut être obtenue dans les mêmes conditions que la confirmation au titre de la descendance mais le terrier d’Ecosse doit obtenir, au minimum, le qualificatif « TRES BON » lors de l’examen par le juge. Une seule tentative est possible.
En outre, la confirmation à titre initial ne sera réellement acquise qu’avec la mention « EXCELLENT » au test de comportement (T.C.), après identification génétique et production d’un certificat vétérinaire attestant que le chien est indemne de luxation des rotules.

Documents à fournir lors de l’examen :
– la carte d’identification (tatouage ou puce) ;
– la  «DEMANDE D’INSCRIPTION  AU L.O.F. A TITRE INITIAL », à télécharger ici et à compléter.

Si le terrier a satisfait aux exigences de l’examen de confirmation et du test de comportement, envoyez le dossier complet au siège du C.A.T.E. – « Le moulin du Luet » – 28700 BÉVILLE-LE-COMTE :
– une photocopie de la carte  d’identification (tatouage ou puce) ;
– la « DEMANDE D’INSCRIPTION AU
L.O.F. A TITRE INITIAL », qualificatif  « TRES BON » ou « EXCELLENT » ;
– une photocopie du Test de comportement (T.C.), mention « EXCELLENT » ;
– une photocopie du certificat
d’identification génétique ;
– le certificat vétérinaire attestant que le terrier est indemne de luxation des rotules (modèle à télécharger ici) ;
– un chèque de 60 € à l’ordre de la S.C.C.

Au titre du Livre d’attente :
Cette procédure est identique à la confirmation à titre initial lorsque le Livre des origines n’est pas ouvert, ce qui n’est pas le cas pour les cinq races de terriers d’Ecosse, comme indiqué plus haut, dans le paragraphe concernant la confirmation à titre initial.

Au titre de l’importation :
Cette procédure vise les chiens nés à l’étranger déjà inscrits à un Livre généalogique reconnu par la Fédération cynologique internationale (F.C.I.).

Documents à fournir lors de l’examen :
La carte d’identification, le « FORMULAIRE DE DEMANDE  DE CONFIRMATION » ( à télécharger ici ), le pedigree
-export édité par le pays d’origine et la « FEUILLE DE DECLARATION AU TITRE DE L’IMPORTATION » (à télécharger ici)  et sur laquelle figurent toutes les précisions nécessaires.